Soutenance de thèse

De la scène au mythe : les films des Beatles. Questions d’identité, Image publique, et représentation visuelle

De Ana Ondina Da Cruz Leorne Soares de Azevedo - Centre de recherches sur les arts et le langage - CRAL

Résumé

Cette thèse discute des contributions des films et vidéos des Beatles réalisés et diffusés pendant leur période d'activité (1962-1970) à la construction de l'image publique du groupe. Ces objets visuels sont, chronologiquement : A Hard Day's Night (1964), Help! (1965), « Paperback Writer » /« Rain » (1966), « Strawberry Fields Forever » / « Penny Lane » (1967), Magical Mystery Tour (1967), « Hello Goodbye » (1967), « Lady Madonna » (1968), Yellow Submarine (1968), « Hey Jude » / « Revolution » (1968), Let It Be (tourné en 1969 mais sorti en 1970), et « Something » (1969).  Notre question comporte deux volets principaux, le premier portant sur la contribution des objets de notre étude à l'image publique des Beatles, et le deuxième sur la relation de ces objets avec leur contexte socio-culturel, tout en analysant ce que cela ajoute à la construction de cette image. Nous nous interrogeons donc sur le poids que les films et vidéos des Beatles eurent dans l'élaboration de leur réputation publique, qui est en constant changement au moins durant toute la période active de leur carrière, et de quelle façon ces objets visuels jouent avec les influences de leur époque, pour mieux comprendre la façon dont ils y furent intégrés et regardés.  Partant du récit communément accepté concernant la manière dont les Beatles étaient perçus pendant leurs années d'activité, et qui peut-être envisagé à travers des tournants signalant des changements dans leur image publique, nous nous demandons si ce même récit évolutif apparait à travers leurs films et vidéos. Nous proposons encore une autre manière de voir le récit construit à partir de ces objets, et qui se produit sous l'angle de l'oscillation de ces derniers entre deux pôles thématiques : l' « escape » (évasion) et la recherche de soi. Notre hypothèse est que ces deux pôles représentatifs peuvent exister simultanément, étant pourtant complémentaires et non pas opposés.

Jury

  • M. Stéphane Breton (Directeur de thèse), EHESS
  • M. André Gunthert (Codirecteur), EHESS
  • M. Michaël Bourgatte, Institut Catholique de Paris
  • Mme Valérie Jeanne-Perier, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • M. Philippe Le Guern, Université Rennes 2
  • M. Jorge Martins Rosa, Universidade Nova de Lisboa
  • Mme Myriam Tsikounas, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Informations pratiques

Date(s)
  • Vendredi 26 février 2021 - 14:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.