Soutenance de thèse

Les manifestations socio-économiques du chômage de masse et les réaménagements des budgets de ménage pour y faire face. Le cas de la Grande Récession espagnole (2008-2015)

Résumé

A la croisée des sciences économiques et de la sociologie du travail, cette thèse porte sur les conséquences sociales des récessions économiques et du chômage de masse, à travers le cas de la Grande Récession espagnole de 2008. Elle se centre sur la manière dont celle-ci a modifié les horizons temporels des ménages et conduit à des réaménagements en termes de sources de revenus, de trajectoires d’activité des chômeurs, de pratiques de consommation, ou de marché du travail informel. En raison de ce dernier, le statut même de chômeur se trouve remis en question.  Pour montrer cela, la thèse met en regard une enquête de terrain approfondie avec des traitements de données issues du système de la statistique publique espagnole et européenne. L’enquête a notamment été conduite selon la méthode dite de l’ethnocomptabilité, qui consiste à faire des relevés (monétaires mais aussi temporels ou alimentaires) avec les ménages concernés pour documenter l’évaluation qu’ils portent sur leur budget. Cette démarche conduit à plusieurs résultats marquants quant aux changements sociaux qu’entraînent les récessions sur les sociétés contemporaines d’Europe occidentale, en particulier quant aux budgets de famille ou à la temporalité sur plusieurs années qu’implique ce type de choc macroéconomique.

Jury

  • M. Jérôme Bourdieu (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Frédéric Lebaron (Co-directeur de thèse), ENS Paris - Saclay
  • M. Alain Cottereau, EHESS
  • M. Jérôme Gautié, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Mme Agnès Gramain, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Mme Susana Narotzky, Universitat de Barcelona

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 9 novembre 2017 - 14:00
Lieu(x)
  • PSE - Ecole d'économie de Paris – Campus Jourdan (salle R1-09), 48 boulevard Jourdan 75014 Paris