Soutenance de thèse

Mémoire et signification dans le contexte musical du Choro à Belo Horizonte : le cas de Mozart Secundino de Oliveira

Résumé

Ce travail aborde les pratiques musicales de Mozart Secundino de Oliveira (1923-2015) dans le contexte du choro – catégorie générique qui réunit autour d’elle un ensemble d’idées, de rythmes, d’instruments, des danses, de territoires, et ainsi de suite – dans la ville de Belo Horizonte, capitale de l’État de Minas Gerais (Brésil). Mozart a cultivé ladite guitare à six cordes d’accompagnement, typique des groupes désignés de «regionais», atteignant à la fin des années 2000 une reconnaissance publique notoire. Cette reconnaissance peut être notée au travers de matériaux journalistiques, de documentaires, d’hommages institutionnelles, entre autres actions, qui ont confirmé l’importance de ce musicien dans la culture locale. Cette recherche a donc pour but de comprendre les relations de Mozart avec l’univers du choro à Belo Horizonte, et en même de réfléchir sur les spécificités de ses pratiques. Pour mener à bien ce travail, il fut nécessaire de relativiser certaines notions, comme le concept « classique » d’ethnographie, puisque je suis moi- même un agent de ce contexte musical. En d’autres termes, la prétendue distance (ou la neutralité supposée) entre l’objet de la recherche et le chercheur, dans le cas de cette recherche, n’a pas existé. Aussi, la discussion autour de l’ « histoire officielle » du choro s’est révélée être pertinente. Étendre cette narrative a été fondamentale pour y inclure l’histoire de Mozart, qui compte sur d’autres territorialités, au-delà de la ville de Rio de Janeiro. Mozart fut un maître dans son office, un musicien agrégateur, un raconteur d’histoires, un enchanteur de publics. Mozart était un ancien. Un sage. Écouter la guitare de Mozart signifie écouter plusieurs histoires différentes : c’est suivre une trace ; une tradition, comme un chasseur de retour dans le temps. Écouter cette musique signifie parcourir un sentier, suivre les indications de gestes et d’actions d’un corps qui transporte des énigmes. Ce sont ces énigmes que ce travail cherche à identifier.

Jury

  • M. Denis Laborde (Directrice de thèse), EHESS
  • Mme Flavio Barbeitas (Directrice de thèse), Universidade Federal de Minais Gerais Belo Horizonte
  • Mme Lucia Campos, Universidade do Estado de Minas Gerais
  • Mme Anaïs Fléchet, Université de Versailles Saint-Quentin
  • M. Glaura Lucas, Universidade Federal de Minais Gerais Belo Horizonte
  • M. Carlos Sandroni, Universidade Federal de Pernambuco

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 17 décembre 2020 - 13:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.