Soutenance de thèse

Les incidences des investissements directs étrangers dans le développement économique et social du Gabon (1960-2000

De Albin-Baptiste Mabicka Mabicka - Centre de recherches historiques - CRH

Résumé

Notre thèse analyse les retombées des investissements directs étrangers dans le développement du Gabon de 1960 à 2000. En effet, les incidences des IDE dans le développement économique du Gabon sur la période 1960-2000 ont connu un bilan mitigé. Sur le plan économique, les richesses naturelles continuent à apporter des devises considérables. Mais les politiques de diversification de l’économie n’ont pas permis de créer un secteur industriel fiable et durable. Au contraire, l’organisation économique est toujours dépendante des entreprises étrangères exploitant les matières premières et, l’industrialisation des autres secteurs n’a pas toujours apporté les résultats bénéfiques attendus. La stratégie d’attractivité des IDE a cautionné plusieurs entraves qui limitent la fiscalité tirée du pétrole d’une part, et d’autre part, les entreprises industrielles hors matières premières n’ont pas un connu un véritable appui du gouvernement en matière d’incitation durable de ce type d’entreprise. Enfin, la politique de gabonisation des entreprises quant à elle, se heurte à un problème de volonté politique et de gestion de l’ensemble du secteur privé et parapublic. Finalement, la gabonisation du capital est restée limitée au sein des principales entreprises étrangères dans les industries d’extraction et du bois. Les industries de substitution aux importations (voire exportations) ont connu quant à elles, une gabonisation à grande échelle, mais les bilans de leur gestion sont souvent négatifs. La politique de gabonisation salariale reste, sur toute la période, nuancée, pour ne pas évoquer une gabonisation des emplois-cadres au rabais. Cette stratégie n’a pas contribué nécessairement à installer une classe d’entrepreneur efficace et fiable à même de renforcer l’industrialisation de l’économie gabonaise.

Jury

  • Mme Laure Quennouëlle (Directrice de thèse), CNRS
  • M. Jean-Pierre Bat, Archives nationales
  • M. Hubert Bonin, Institut d’études politiques de Bordeaux
  • M. Denis Cogneau, EHESS
  • Mme Sabine Effosse, Université Paris-Nanterre
  • M. Wilson-André Ndombet, Université Omar Bongo, Libreville (Gabon)
  • M. André Straus, CNRS

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 4 mars 2021 - 14:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.