Soutenance de thèse

La guerre par le droit : justice, domination et violence en Afghanistan (2001-2018)

Résumé

À l’inverse de la perception dominante, les guerres civiles ne sont pas des situations de non-droit, mais de compétition entre systèmes juridiques. Cette thèse retravaille les approches sociologiques du droit et de l’État pour penser l’établissement de tribunaux par un mouvement armé. À travers une enquête de terrain conduite entre 2010 et 2016, j’analyse les implications sociales et politiques de la formation d’un droit par l’insurrection Taliban en Afghanistan. Dans un contexte où rendre justice est indissociablement une activité juridique, un instrument de contrôle social et un enjeu de la guerre, comment un mouvement armé peut-il faire reconnaître les décisions de ses juges comme autant d’actes juridiques et non politiques ? Autrement dit, comment le juge Taliban, qui est Taliban autant que juge, parvient-il à se faire reconnaître dans sa fonction par la population ? Les Taliban mettent en place leurs tribunaux dans un contexte d’incertitude juridique radicale causé par des décennies de guerre civile et alimenté, après 2001, par l’intervention militaire occidentale. En vue d’assurer l’impartialité de ses juges, l’insurrection les intègre dans un système institutionnel et encadre leurs pratiques par des procédures rudimentaires d’objectivation. Tout en restant pris dans la guerre, ce système juridique permet au mouvement armé de régler des conflits privés et, par là, de légitimer son emprise territoriale et d’appliquer son programme politique.

Jury

  • M. Stéphane Audoin-Rouzeau (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Gilles Dorronsoro (Codirecteur), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • M. Richard Banégas, IEP Paris
  • M. Rainer Maria Kiesow, EHESS
  • M. Alessandro Monsutti, The Graduate Institute, Geneva
  • M. Olivier Nay, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Mme Shalini Randeria, The Graduate Institute, Geneva

Informations pratiques

Date(s)
  • Lundi 10 décembre 2018 - 09:00
Lieu(x)
  • Centre Culturel Irlandais (salle Michel Guillaume), 5 rue des Irlandais 75005 Paris