Soutenance de thèse

A grammar of Shaowu. A Sinitic language spoken in north-west Fujian, China

Résumé

Cette thèse offre une étude complète du système grammatical du Shaowu, une langue sinitique parlée dans le nord-ouest de la province de Fujian, dans le sud de la Chine. Après une brève présentation de la géographie, de l’histoire et de la démographie de la ville de Shaowu, nous analysons selon différents critères de classification l’appartenance et la place de sa langue dans l’arbre généalogique de la famille sinitique, un sujet au cœur de débats dans les cercles des linguistes depuis des décennies. Nous utilisons les données linguistiques recueillies à Shaowu pendant une décennie de travail sur le terrain (2009-2019) et analysons la composition de cette langue dans ses principaux aspects, en nous appuyant sur les théories linguistiques pertinentes et les caractéristiques de certains groupes de langues sinitiques présentant une proximité.  Ensuite, nous décomposons le système linguistique du Shaowu selon sept volets : (i) phonétique et phonologie, (ii) structure des groupes nominaux, (iii) structure des prédicats, (iv) structure de propositions, (v) phrases complexes et liaisons de propositions, à quoi s’ajoute la présentation (vi) d’un mini lexique, et (vii) de transcriptions de discours et conversations en shaowu. Nous montrons que les spécificités du shaowu sont dus à l’emplacement singulière de la ville de Shaowu au carrefour des migrations venant des quatre coins du pays tout au long de son histoire, rendant la langue très hybride en termes de phonologie, de lexique et de grammaire. Nous constatons notamment de fortes influences sur ce plan des groupes Min, Gan, Hakka, Wu et Mandarin, ce dernier étant la langue officielle du pays. Le résultat de ce mélange se reflète dans la multitude de fonctions grammaticales de certains morphèmes ultra-polysémiques et dans des constructions syntaxiques juxtaposées hybrides, révélant diverses strates venant diachroniquement de divers groupes sinitiques, assimilées à travers le temps par les locuteurs locaux et graduellement intégrées dans la langue. D’autre part, nous démontrons que le Shaowu est unique dans, par exemple, son système pronominal, dont le premier, second et troisième pronoms personnels sont tout à fait originaux, ainsi que, entre autres traits spécifiques, les constructions de numéral-classificateur-nom impliquant deux morphèmes qui désignent le numéral ‘un’. Par cette documentation linguistique, nous souhaitons contribuer à la conservation du Shaowu, qui est aujourd'hui principalement parlé localement par la population âgée de soixante ans et plus. Le Shaowu, qui véhicule la richesse culturelle et identitaire de sa population, mérite d’être reconnu comme une langue régionale en Chine. À travers plus d’un millier de phrases exemples présentées dans cette grammaire, nous offrons un aperçu des coutumes, des traditions, des rituels religieux et des événements historiques de la région de Shaowu. Nous espérons que notre travail bénéficiera à la communauté des locuteurs et apprenants du shaowu, ainsi qu’aux chercheurs qui s’intéresseraient à cette langue, et qu’il présente au monde un paysage linguistique en Chine riche de diversité et de variations.

Jury

  • Mme Hilary Chappell (Directrice de thèse), EHESS
  • M. Giorgio Francesco Arcodia, Università Ca’Foscari, Venezia
  • M. Stephen Matthews, University of Hong Kong, Hong Kong SAR (Chine)
  • Mme Marie-Claude Paris, Université de Paris
  • M. Laurent Sagart, CNRS
  • Mme Dan Xu, INALCO

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 22 octobre 2020 - 09:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat