Soutenance de thèse

La coproduction dans le cadre du développement. Une étude de cas à partir de l’extension d'un réseau de gaz à Buenos Aires (2012-2015)

De Magdalena Isaurralde - Mondes Américains

Résumé

Avec la croissance démographique aux marges des grandes villes du Sud, la problématique de l'accès à l'énergie acquiert une place essentielle comme problématique de développement. Dans ce contexte, de nouveaux arrangements institutionnels sont promus par les bailleurs de fonds et autres acteurs du développement en vue de faciliter l'accès aux services par des voies non conventionnelles - extension des réseaux existants et solutions alternatives en marge des réseaux. Cette thèse s’appuie sur l’analyse d’un projet d’extension d’un réseau de gaz dans la périphérie Ouest de Buenos Aires, Argentine, pour interroger la viabilité de la coproduction des services dans des espaces périurbains financée par le développement. Elle convoque l’apport théorique de l’École de Bloomington sur la coproduction, entendue comme processus où les citoyens participent à la production des services collectifs, pour appréhender les mécanismes de participation des populations pauvres, de financement et de production mis en œuvre par le développement, et leur soutenabilité. A travers la critique de la coproduction dans le cadre du développement, ce travail vise à appréhender les effets sur les populations ciblées et le potentiel des projets à apporter des solutions équitables et institutionnellement durables.

Jury

  • M. Alain Musset (Directeur de thèse), EHESS
  • Mme Isabelle Guérin (Co-Directrice), IRD
  • Mme Catherine Baron, Sciences Po Toulouse
  • Mme Loraine Kennedy, CNRS
  • Mme Agnès Labrousse, Sciences Po Lyon
  • M. Denis Merklen, Université Sorbonne Nouvelle

Informations pratiques

Date(s)
  • Vendredi 24 juin 2022 - 09:00
Lieu(x)
  • Les personnes qui souhaitent assister à la soutenance sont invitées à se rapprocher du candidat.