Attribution des Prix de thèse de la Fondation Mattei Dogan et de l\'AFSP

Docteur en sociologie politique de l'EHESS, Olivier Grojean a reçu le
prix de thèse 2009 de la Fondation Mattei Dogan et de l'Association
française de science politique (AFSP), dans la catégorie "Etats et
Nations dans un monde multipolaire". Ce prix lui a été remis le 9
septembre dernier à Grenoble, lors du 10ème Congrès de l'AFSP.

Trois autres prix ont été attribués dans les domaines suivants : Etude
de la société française (Stéphane Latté), Politique publique (Pauline
Ravinet), et Analyse comparée (Laurie Boussaguet) (cf.
http://www.congresafsp2009.fr/divers/prix2009.pdf). Les quatre prix de
thèse en science politique de la Fondation Mattei Dogan, attribués tous
les deux ans par l’AFSP, sont décernés "aux auteur(e)s des meilleures
thèses de doctorat en science politique soutenues en France".

Diplômé de l’IEP de Rennes, Olivier Grojean est docteur en sociologie
politique de l’EHESS. Sous la direction de Hamit Bozarslan, il a soutenu
en mai 2008 une thèse intitulée « La cause kurde, de la Turquie vers
l’Europe. Contribution à une sociologie de la transnationalisation des
mobilisations », devant un jury composé de Gilles Bataillon, Christophe
Jaffrelot, Elizabeth Picard, Frédéric Sawicki et Johanna Siméant.

Ingénieur d’étude en science politique au CERAPS de Lille (dans le cadre
du Projet européen Europub.com), puis ATER à l’Université Lille 2, il a
monté en 2006 avec Christian Bromberger, Gilles Dorronsoro et Benoit
Fliche le projet ANR Conflits-TIP (laboratoire Etudes turques et
ottomanes de l'EHESS) au sein duquel il a été Chercheur puis
Post-doctorant (2007-2009). Il est également membre du projet ANR
Politique MO, dirigé par Sabrina Mervin.

Auteur d’une quinzaine d’articles et chapitres d’ouvrages mobilisant
notamment la sociologie des relations internationales, la socio-histoire
et la sociologie politique (journalisme, immigration, mobilisations,
partis politiques, etc.), il a développé une démarche comparative qui
s’appuie autant sur l’analyse quantitative que sur l’enquête de terrain
approfondie.

Il prépare par ailleurs la publication de sa thèse de doctorat, ainsi
que la publication de deux ouvrages collectifs. Ses recherches actuelles
portent sur les trajectoires militantes et plus généralement sur les
socialisations primaires et secondaires, sur l’usage de la violence et
sur les conflits contemporains.

Plus d'informations