Cécile Van den Avenne, directrice d'études à l'EHESS : nouvelle enseignante dans la mention de master RCAHS à Marseille

Normalienne et agrégée de grammaire, Cécile Van den Avenne est sociolinguiste. Professeure de sociolinguistique à l’Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle jusqu'à l'année passée, elle vient récemment d’être élue directrice d’études à l’EHESS et de rejoindre le site d’Aix-en-Provence de l’Institut des mondes africains – Imaf (CNRS-IRD-EHESS-EPHE-AMU-Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) au sein du Campus EHESS Marseille. 

Depuis septembre 2021Cécile Van den Avenne a intégré l'équipe et le conseil pédagogique de la mention de Master « Recherches comparatives en anthropologie, histoire, sociologie (RCAHS) » de l’EHESS à Marseille, mention au sein de laquelle elle intervient à la fois en atelier (sur les outils méthodologiques de l’enquête), dans des séminaires collectifs et dans son séminaire de chaire « Textes, langues, circulations (Afrique-Europe, XIXe-XXIe siècles) ».

Ses recherches portent sur les pratiques de l’écrit et les circulations textuelles, en Afrique de l’Ouest. Elle a mené des terrains contemporains au Mali (en collaboration notamment avec Aissatou Mbodj Pouye – Imaf/Campus Condorcet), mais travaille plus particulièrement, dans une perspective historique, sur les échanges langagiers en situation de contact colonial. Plus précisément, Cécile Van den Avenne s’intéresse aux objets textuels écrits  tous genres confondus – du plus modeste ou du plus populaire aux plus reconnus ou légitimes – et observe ou retrace leur(s) circulation(s), ainsi que les situations de leur réception.

 

Publication récente :

De la bouche même des indigènes. Echanges linguistiques en Afrique colonialeéditions Vendémiaire, 2017

 

À (ré)écouter :

Cécile Van den Avenne invitée sur RFI pour parler de son essai De la bouche même des indigènes. Echanges linguistiques en Afrique coloniale (éditions Vendémiaires).

 

 

Linguistique