Madame Lien Lingling, historienne, est chargée de recherche à l’Academia Sinica (Taiwan) depuis 2003. Ses recherches portent essentiellement sur la mue qui s’opère dans la culture urbaine des grandes villes chinoises de la côte (dont l’archétype est Shanghai) durant la première moitié du vingtième siècle. Dans ses articles, elle approche cette question selon trois angles principaux : l’histoire des entreprises (et notamment de la grande distribution), l’histoire de la presse et l’histoire du genre.

Lien Lingling met en évidence les liens entre le développement d’un nouveau consumérisme et une culture urbaine dont le nationalisme n’est qu’une des facettes. Cette culture urbaine se caractérise par des habitudes de consommation et des modes de vie nouveaux, mais également par une redéfinition radicale des rapports de genre.

CONFÉRENCES

“Who taught us to be Modern women?” Data analysis of writers in Chinese women’s magazines

Dans le cadre du séminaire de Sebastian Veg, The Public Sphere in 20th century China

  • Lundi 6 mars 2017 de 16h à 18h – EHESS (salle 681), 190 avenue de France 75013 Paris

“From Shanghailanders to the Old China Hands: War, Memory and Identity of Foreigners in China before 1945”

Dans le cadre du séminaire de Nancy Green, L’histoire comparée et les migrations contemporaines

  • Mardi 14 mars 2017 de 13h à 15 h – EHESS (salle 5), 105 bd Raspail 75006 Paris

“From Retailing Revolution to Consumer Revolution: Department Stores in Modern Shanghai”

Dans le cadre du séminaire de Xavier Paulès, David Serfass et Delphine Spicq, La Chine républicaine (1912-1949) : nouvelles approches historiques

  • Mardi 21 mars 2017 de 13h à 15h – EHESS (salle de réunion ISSMM-1e étage), 96 bd Raspail 75006 Paris

Intervention dans la rencontre-débat autour du livre dirigé par Luca Gabbiani : Urban Life in China, 15th-20th centuries. Communities, Institutions, Representations (Paris : Presses de l’EFEO, 2016)

  • Vendredi 24 mars 2017 de 13h à 15h – EHESS (salle du Conseil A), 190 avenue de France 75013 Paris