Mention Arts (Musique), littératures et langages (ALL)

  • Responsable pédagogique : Judith Lyon-Caen
  • Responsable pédagogique adjoint : Giovanni Careri
  • Responsable administrative : Sophie Rollin-Massey
  • Equipe enseignante-doctorante/docteure : Mathilde Roussigné Attachée Temporaire Enseignement Recherche (ATER); Francesca Balsamo, Corentin Denuc et Chiara Girlando, doctorant·e·s contractuel·le·s chargé·e·s d'enseignement (DCE)

 

Référent·es disciplinaires pour l'aide à l'orientation :

 

Présentation

Ce Master accueille des étudiantes et étudiants souhaitant travailler sur les arts et les langages comme voies d’accès privilégiées à la compréhension de la vie et des façons d’habiter le monde. Au cœur de cette formation : la conviction que les arts et les langages demandent à être abordés et questionnés avec les autres formes de savoir (histoire et sociologie, anthropologie, études environnementales, études de genre, pensées du vivant, perspectives postcoloniales, notamment, en éclairent la compréhension), et dans une attention constante au renouvellement des objets et des méthodes, ainsi qu’à la transformation des questions posées aux œuvres et par les œuvres.

Les étudiant·e·s y travaillent avec une équipe pédagogique pluri- et transdisciplinaire, où chaque enseignant·e partage ses façons de faire, ses objets, et son propre engagement dans la recherche.

La formation se compose d’un enseignement de base (séminaires de tronc commun qui réunissent toutes les étudiant·e·s, d’une série de séminaires de formation à la recherche par la recherche, et d’ateliers méthodologiques). La répartition sur deux années respecte un principe de progressivité : initiation en M1, et spécialisation en M2. Du fait de l’importance accordée à la dimension transdisciplinaire, chaque parcours exige aussi des étudiantes et des étudiants qu’ils et elles suivent des UE dans une autre mention de l’EHESS (le choix de ces séminaires est effectué en accord avec la tutrice ou le tuteur).  S’y ajoutent un module de langue ainsi qu’un module de professionnalisation, tous deux obligatoires.

Cette formation se décline en deux parcours, qui correspondent à deux orientations majeures mais non exclusives l’une de l’autre :

  • Formes et objets. Ce parcours met l’accent sur les formes — leur statut, leur matérialité, les œuvres et les dispositifs de sens proposés et déposés dans le monde — et sur tout ce qui se pense depuis les formes. Il privilégie les analyses stylistiques, matérielles, symboliques… et l’expertise technique requise par nos objets : musique, sons, images, textes, livres, langues, arts visuels, films, scènes et performances… Voir la maquette ICI

 

  • Pratiques, discours et usages. Ce parcours met l’accent sur les modes de circulation, les conditions de création et les usages. Il privilégie les questions de fabrication, les dynamiques (orales ou écrites) de réception et d’emploi des arts et des langages, mais aussi des corpus théoriques et de leurs transformations (esthétique, études littéraires, études musicales, histoire de l’art, traduction, linguistique…) Voir la maquette ICI

 

Les troncs communs de mention, qui réunissent tous les inscrit·e·s, initient à différentes approches d’ensemble des arts et des langages, et réfléchissent à l’ancrage de leur étude dans une école de sciences sociales.

Les troncs communs de parcours entendent donner des outils et aider les étudiant·e·s à construire leur recherche propre, en les familiarisant avec des manières de faire et des connaissances plus spécifiques, ainsi qu’avec différentes évolutions actuelles de la recherche. L’ouverture disciplinaire, et l’ancrage dans la recherche en train de se faire, requièrent des étudiant·e·s qu’ils et elles soient déjà assez autonomes ; des ateliers méthodologiques permettent cependant le renforcement de connaissances indispensables.

Les deux parcours proposés ne sont pas étanches, il s’agit de deux « focales » qui orientent les questions et indiquent des méthodes, mais non de choix d’objets ou de partis pris exclusifs : toutes les disciplines de la mention y sont présentes, et la plupart des séminaires de recherche sont validables dans l’un et l’autre parcours. Chacun des deux parcours permet aussi aux étudiant·e·s d’adopter une approche disciplinaire ou une approche transversale. Ainsi, dans une recherche en musique, perspectives musicologiques et analyses sociologiques ou historiques des pratiques musicales peuvent être préférées les unes aux autres ou combinées ; les sciences du langage proposées dans le cadre de la mention analysent autant les pratiques (l’écrit, les interactions, l’argumentation…) que des objets de langage particuliers ; on peut aussi bien ancrer son travail dans une discipline (narratologie, histoire et théorie de l’art…) qu’articuler les perspectives ; centrer sa recherche sur un objet artistique donné, ou s’inscrire dans une perspective d’ensemble (écopoétiques, pensées environnementales, mondialité, politique…) ; prendre le parti de l’image, du texte, du son, ou chercher à articuler ces divers médiums.

 

Procédure d'admission pour les étudiant·es internationaux extracommunautaires en 2022-2023

Vous êtes un candidat/une candidate non ressortissant·e de l'Union européenne, résidant dans l'un des pays listés ici, et vous souhaitez candidater à l'EHESS pour l'année universitaire 2022-2023 ?

Découvrez la procédure "Études en France"

La campagne d'admission sur "Études en France" débute le 1er octobre 2021.

Si vous ne relevez pas du dispositif "Études en France", la procédure et le calendrier pour une admission pour l'année universitaire 2022-2023 vous seront communiqués ultérieurement.