Pertinence et impertinence des catégories d\'âge contemporaines

Journées d'études doctorales

Pertinence et impertinence des catégories d'âge contemporaines

30 et 31 mai 2005

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales,
Centre d'Etudes des Mouvements Sociaux
54 Bd Raspail, 75006 Paris, M°Sèvres-Babylone, Saint-Placide

Ces journées sont organisées par l'atelier « Ages et apprentissages » des doctorants du Centre d'Etude des Mouvements Sociaux

Comité d'organisation : Atelier « Ages et apprentissages » des doctorants du Centre d'Etude des Mouvements Sociaux. Animatrices : Béatrice Delay, Agathe Gestin, Carole Gayet-Viaud, Marielle Poussou-Plesse, Judit Vari. Avec l'appui de l'Ecole doctorale de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.
Comité scientifique : Marc Bessin (CNRS-CEMS), Vincenzo Cicchelli (Paris V-CERLIS), Alain Cottereau (CNRS-EHESS-CEMS), Didier Demazière (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines-Printemps), Anne-Marie Guillemard (Paris V-CEMS), Sabina Loriga (EHESS-CRH), Monique de Saint-Martin (EHESS-CEMS).

L'ambition de ces journées est née d'une insatisfaction relative au constat, quasi unanime dans le champ d'étude des âges en sciences sociales, mais insuffisant en l'état, d'un « brouillage » des âges dans les sociétés occidentales. La vocation de ces journées est d'amorcer une réflexion transversale sur les âges qui permettrait de dépasser le constat d'une perte de lisibilité et d'intelligibilité des catégories d'âge dans nos sociétés.
Les problèmes de définition des catégories d'âge sont repérables dans les discours des acteurs, qui manifestent des capacités accrues de distanciation critique à l'égard des assignations d'âge qui leur sont proposées, comme dans les théorisations des chercheurs. Les difficultés de bornage engendrent une situation paradoxale où les âges sont appréhendés au travers de segmentations de plus en plus fines, alors même que ce qui les distingue tend à se brouiller, entraînant une relativisation de la légitimité du critère d'âge au profit d'autres modes de classification.
Pour interroger ce paradoxe, les recherches récentes, exposées et discutées lors de ces journées, viseront à nommer et caractériser des situations que les perspectives classiques en terme de cycle de vie ne peuvent pas toujours suffisamment décrire, en développant des approches innovantes centrées sur l'analyse des trajectoires biographiques et la définition normative des différents moments du parcours de vie, sur les modalités de catégorisation des âges par les politiques gestionnaires et les acteurs institutionnels, ainsi que sur les modes d'appropriation, de détournement et d'ajustement des catégories d'âge dans les interactions quotidiennes. La question de la pertinence des catégories d'âge contemporaines consistera donc à se demander à quels niveaux, dans quels contextes et à quelles conditions les catégories d'âge conservent aujourd'hui une pertinence en tant que représentations du monde et catégories normatives orientant les pratiques.
De la constitution de problèmes publics (les emplois-jeunes, les chômeurs âgés ou les personnes âgées dépendantes), à la définition des moments biographiques comme autant d'étapes spécifiques du parcours de vie (jeunesse, âge adulte, retraite), en passant par l'élaboration interactionnelle de jugements pratiques, dans l'attribution de compétences professionnelles comme de qualités morales (expérience, sagesse, résistance au changement, impolitesse, etc.), nous nous demanderons comment
Lundi 30 mai

54, Bd Raspail, 75006 - Salle 524, au 5ème étage

Frontières, seuils, marqueurs : les critères d'appartenance à une catégorie d'âge.

8h45 : Accueil des participants

9h00 : Ouverture des Journées d'Etude par Serge Paugam

9h30 : Table ronde 1 : Quels critères théoriques de définition pour quel âge ?
  • Séverine Misset : La privatisation des seuils de passage à l'âge adulte : réflexions sur la catégorie « jeunesse » au regard de l'entrée dans le travail ouvrier.
  • Stéfano Bory : La « réversibilité » dans les parcours de vie : le cas des « jeunes adultes »
  • Guillaume Huyez-Levrat : Qu'est-ce qu'un salarié vieillissant ? Avancée en âge et désaffiliation.
  • Aline Chamahian : La question de la déstandardisation du cycle de vie : analyse de l'engagement dans les études à l'heure de la retraite.
  • Discutants : Marc Bessin, Claire Bidart (sous réserve)

11h15 : Pause

11h30 : Table ronde 2 : Quels traitements méthodologiques de la variable âge ?
  • Isabelle Saulle : L'âge comme facteur explicatif de pratiques de consommation : démarches croisées sur la consommation de vin chez les jeunes adultes.
  • Emilie Biland : La désynchronisation des étapes du vieillissement à travers l'enquête Handicaps-Incapacités-Dépendance.
  • Françoise Bouchayer : Usages de la variable âge et de la catégorie « personnes âgées » dans un ensemble de publications quantitatives et qualitatives relatives aux relations entre êtres humains et environnement matériel.
  • Discutants : Monique de Saint-Martin, Serge Paugam (sous réserve)

13h00-14h15 : Pause déjeuner

14h15 : Table ronde 3 : Neutralité versus ciblage par l'âge des institutions

14h30 : Politiques de l'emploi
  • Isabelle Tarty-Briand : Le chômeur âgé : un oublié des dispositifs d'aide à l'insertion professionnelle ?
  • Marie Mercat-Bruns : Neutralité versus discrimination par l'âge : comment aborder autrement la différence en droit ?
  • Flavie Cantet : La jeunesse à l'épreuve d'un dispositif de recrutement ciblant par l'âge : « les Emplois-Jeunes »

15h30-15h45 : Pause

15h45 : Politiques médico-sociales
  • Laetitia Ngatcha-Ribert : Alzheimer : vieillesse ou maladie ? Les enjeux de la qualification.
  • Bernard Ennuyer : L'ambivalence du critère d'âge dans les politiques de prise en charge de la dépendance.

17h00 : Médias et cibles de communication:
  • Anastasia Meidani : Les injonctions faites au corps vieillissant : entre normativités médiatiques et sens pratique du maintien de soi.
  • Agathe Gestin : Notre Temps : une revue pour les seniors ?
  • Discutants : Anne-Marie Guillemard, Serge Guérin

18h00 : Cocktail

Mardi 31 mai
54, Bd Raspail, 75006 - Salle 15 au 2ème sous-sol

Attributs, compétences, typification : la mise en âge dans les relations sociales.

9h00 : Accueil des participants

9h30 : Table ronde 4 : Attribution de compétences professionnelles et tempo de la carrière
  • Marie Brandewinder : La mise en scène des stéréotypes d'âges entre « anciens » et jeunes journalistes : définitions différenciées des âges et des métiers.
  • Sylvie Aprile et Nathalie Bayon : Les fins de carrière en politique : le retrait de la vie politique et ses enjeux.

10h30-10h45 : Pause

10h45 : Table ronde 4 (suite) :
  • Béatrice Delay : Quand les jeunes salariés parlent des anciens... Les catégories interprétatives à l'épreuve des situations de travail.
  • Judit Vari : Faut-il être jeune pour être animateur ?
  • Discutants : Alain Cottereau, Didier Demazière

12h00- 13h30 : Pause déjeuner

13h30 : Table ronde 5 : Attribution de qualités morales et calendriers privés
  • Claire Scodellaro : Paraître plus ou moins "vieux" en maison de retraite : les stratégies de manipulation des qualifications d'âge.
  • Aurelia Mardon : La qualification d'un moment comme « entre-deux » âges : à la recherche d'une esthétique adolescente.
  • Martine Court : « Ce n'est pas de son âge » : la contradiction entre les définitions parentales, enfantines et médiatiques du « bon âge » pour assumer une apparence sexuée.

15h00-15h15 : Pause

15h15 : Table ronde 5 (suite) :
  • Marielle Poussou-Plesse : La bataille des calendriers dans et autour des couples à fort différentiel d'âge : la définition de l'âge adulte comme enjeu.
  • Carole Gayet-Viaud : Ages et sociabilité : de l'innocuité sociale aux degrés d'humanité. Les figures du « petit vieux » et du « bébé ».
  • Discutants : Vincenzo Cicchelli, Sabina Loriga

16h15-17h30 : Clôture des Journées d'Etude : rappel et reprise des principaux points de réflexion esquissés lors des débats.

17h30 : Cocktail

Comité d'organisation : Atelier « Ages et apprentissages » des doctorants du Centre d'Etude des Mouvements Sociaux. Animatrices : Béatrice Delay, Agathe Gestin, Carole Gayet-Viaud, Marielle Poussou-Plesse, Judit Vari. Avec l'appui de l'Ecole doctorale de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.
Comité scientifique : Marc Bessin (CNRS-CEMS), Vincenzo Cicchelli (Paris V-CERLIS), Alain Cottereau (CNRS-EHESS-CEMS), Didier Demazière (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines-Printemps), Anne-Marie Guillemard (Paris V-CEMS), Sabina Loriga (EHESS-CRH), Monique de Saint-Martin (EHESS-CEMS).


Pour tout renseignement, vous pouvez contacter :
Carole Gayet-Viaud : carole_gayet@yahoo.fr / 01 42 94 92 79
Marielle Poussou-Plesse : marielle.poussou@wanadoo.fr / 01 39 52 50 72

Les textes des communications seront consultables sur le site du CEMS (http://www.ehess.fr/centres/cems/pages/actualites.html) à partir du mercredi 25 mai.

Informations pratiques

Date(s)
  • Lundi 30 mai 2005 - 09:00
Lieu(x)
  • EHESS, 54, Bd Raspail, 75006 Paris,