Du « bon enfant » à « l\'enfant modèle »

Les institutions (État, famille, école...) de même que les disciplines scientifiques (pédiatrie, psychanalyse, sciences sociales) qui s’occupent des enfants sont productrices de normes, de « modèles d’enfance » (Bonnet, Rollet, De Suremain, 2012), mais aussi par conséquent de valeurs et de représentations de ce que serait « l’enfant normal », le « bon enfant » à défaut d’être « l’enfant modèle » (Green, 1979) ou « l’enfant idéal ». En creux se dessinent donc les portraits de ceux qui s’écartent de ces normes et valeurs : les enfants « anormaux », « inadaptés » voire « mauvais » ? Cette journée d’étude propose d’interroger la manière dont ces catégories sont produites, utilisées ou travaillées selon les contextes et les disciplines. Comment définit-on un « enfant normal » ou un « bon enfant » ? Comment sont appelés et traités ceux qui s’écartent de la norme ou des valeurs rattachés à l’enfance ? Comment ces modèles sont-ils produits et utilisés ? Comment circulent-ils dans l’espace social et sont-ils réappropriés par les différents acteurs (professionnels de l’enfance, parents, enfants) ?

Informations pratiques

Chercheur(s):
Date(s)
  • Mardi 30 septembre 2014 - 09:30
Lieu(x)
  • EHESS - Salle 638, 190-198, avenue de France, 75013 Paris,