Écritures visuelles et mémoire

Les actualisations audiovisuelles du souvenir et le travail multitâche de la mémoire sont au cœur des performances qui ramènent l’expérience passée pour la confronter au présent. Porté par le son et l’image, l’anachronisme qui se trouve au centre de ce rapport d’actualisation entre dans la sphère de la communication. Est-il possible d’en rendre compte à l’aide d’une démarche centrée sur les procédés narratifs? Faut-il apprendre à l’analyser à l’aide d’une écriture multitâche qui troque la plume et le papier contre la caméra, le micro et l’écriture électronique

10 mai 2005

9 h 00-11 h 30

Présentation de la journée : Entre la narration linéaire et les modes multitâches d’être dans la performance : travailler en son et image la présence de la mémoire
Bogumil Jewsiewicki

Réflexions sur l'indicible et l'inmontrable
Jean-Paul Colleyn, EHESS

Comment rendre visible l'invisible? Kinshasa entre texte et image
Filip De Boeck

Un document inédit et son commentaire. Les limites du visible et du montrable
Peter Geschiere

11 h 30-13 h 30

Le travail de la mémoire et ses actualisations à l’épreuve de la caméra. Projections vidéo introduites et commentées. Une écriture audio-visuelle pour rendre la performance. Lieux d’appartenance et temporalités troubles : tradition et modernité de la musique kalindula de Lubumbashi
David Nadeau-Bernatchez et Jacqueline Kabedi

La fabrication du souvenir. Le cas du film de famille post-mortem chez les Congolais.
Nadège Bertin

Commentaire
Johannes Fabian

15 h 00-19 h 00

Écritures multimédia et l’expérimentation participante pour saisir la mémoire comme travail sur le présent
Performances de mémoire et deuils du passé traumatique belgo-congolais : caméra vidéo en place et lieu de palabre?
Julie Gagné

Voir de l’intérieur le travail de la mémoire : Mémoires de Lubumbashi 2004 restituées par la caméra d’un jeune Congolais
Anastase Mwembu

Commentaire
Didier Fassin

La crise sociétale en spectacle : théâtre, performance musicale, images. L’indicible dans le débat public
Donatien Dibwe dia Mwembu

Mémoires et performance. Pratiques picturales en Haïti et au Congo : réflexions sur l’atelier de Port-au-Prince
Carlo Célius

Commentaire
Jean-Loup Amselle

19 h 00-20 h 00
Débat


11 mai 2005

19 h 00-21 h 00

Comment travaille la performance : pour sortir de la narration comme forme hégémonique de compréhension du monde social.Théâtre expérimental dans les marges frontalières Pologne – Biélorussie – Ukraine
Izabella Skorzynska

Les remaniements spatiotemporels de l'hypercommunication : être de son temps en habitant hors du temps
Madeleine Pastinelli

Conclusion du colloque
Marc Augé

Débat avec interventions d’Alain Godonou (École du patrimoine africain, Porto Novo) et Hubert Maheux (Espace francophone, Lubumbashi)

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 10 mai 2005 - 09:00
Lieu(x)
  • EHESS, amphithéâtre, 105 bd Raspail, 75006 Paris,