L'après-George-Floyd - Carnets de l'EHESS

Perspectives sur l'après-George Floyd - Carnets de l'EHESS

La crise inédite que nous traversons nous met à l’épreuve. Elle interroge bien des certitudes. Elle confirme aussi le bien fondé de nombre de problématiques et de champs de recherche qui la précédaient : rapport de nos sociétés au vivant et à la "nature", place des inégalités en leur sein, rythme, modalités et finalités de la mondialisation, et tant d’autres. Cette redécouverte de la vulnérabilité de notre existence collective et individuelle est un appel à la réflexion. La sortie de cette crise doit s’opérer avec les sciences sociales sur lesquelles devrait s’adosser tout exercice de lucidité. Conçues hier comme partie prenante d'un nécessaire effort de protection du collectif contre les pathologies de la modernité, comment pourraient-elles aujourd'hui ne pas se sentir interpellées ?

C'est pour répondre à cet appel que l'École des hautes études en sciences sociales a lancé en mars 2020 le Carnet de l'EHESS : Perspectives sur le coronavirus. Fort de son succès, l'Ecole inaugure aujourd'hui le Carnet de l'EHESS : Perspectives sur l'après-George Floyd, à l’occasion de la séquence politique ouverte aux États-Unis par le meurtre de George Floyd et désormais élargie au reste du monde.

Cet espace a vocation à proposer des billets de chercheuses et de chercheurs issus de toute la diversité des sciences sociales. Tous auront à cœur de mettre en évidence les échos entre la crise en cours et des terrains, des objets ou des périodes apparemment éloignés : des pistes ou des suggestions de recherche, plus que des savoirs constitués qui devront être élaborés à leur rythme et dans le temps long qui est celui de la recherche.

Par cette initiative, l'École des hautes études en sciences sociales reste fidèle à sa vocation et à sa volonté de mobiliser les sciences sociales en vue d’éclairer le débat public. Elle souhaite aussi affirmer fortement que l'après-crise commence à s'élaborer dès maintenant et que les sciences sociales auront tout leur rôle à jouer dans l’effort de lucidité et de réflexion sur soi auquel cette crise invite nos sociétés.

Portrait de Christophe Prochasson
Christophe ProchassonPrésident de l'EHESS

Comité Editorial 2021 : Caroline Callard, Filippo Ronconi
Comité Editorial 2020 : Romain Huret, Bruno Karsenti, Victor Demiaux
Traductions : Sébastien Le Pipec
Publications, visuels, diffusions : Service de la communication

Frédéric Spillemaeker
24 juin 2021
Révolution de l'ordre socio-racial à Saint-Domingue et en Amérique latine
Hélène Kessous
3 juin 2021
En Inde, la peau blanche n’est pas qu’une distinction esthétique. Elle est surtout un symbole de réussite.
Romain Huret
25 mai 2021
1 an après la mort de George Floyd, qu'en est-il du racisme aux États-Unis ?
Cláudia Castelo
20 mai 2021
Racisme : comment le luso-tropicalisme entretient l’illusion d’une exception portugaise ?
Marta Scaglioni
6 mai 2021
Le racisme en Tunisie est un héritage de l'esclavagisme
Claudia Damasceno Fonseca , Aline Martello
1 avril 2021
Dans quelle mesure la mixité raciale au Brésil cache-t-elle un racisme structurel et étatique ?
Jessica Evangelista
18 mars 2021
Racisme et anti-haïtianisme systémique en République Dominicaine
Sofia Péquignot
2 février 2021
Quelle condition en Inde pour les Siddi, victimes d’une triple catégorisation par la race, la caste et la religion ?
Fabien Jobard
17 décembre 2020
La répression des manifestations consécutives à la mort de George Floyd met en lumière les liens consanguins entre violence et politique
Sarah Fila-Bakabadio
23 novembre 2020
La mort de George Floyd pourrait conduire certains militants afro-américains à radicaliser leurs moyens d'action.
Jessica Balguy
17 novembre 2020
Abolition de l’esclavage de 1848 : comment la France a-t-elle compté les vies des « Noirs » pour indemniser les propriétaires ?
Baptiste Bonnefoy, Jean-Paul Zuñiga
16 novembre 2020
Avec le Covid-19, assiste-t-on à un inquiétant retour en force des déterminismes biologiques ?