Communs environnementaux : communautés, pratiques et institutions. Approches historiques, France et Empire colonial français, XVIIe-XXe siècle

Appel à propositions pour le colloque international « Les Communs environnementaux : communautés, pratiques et institutions. Approches historiques, France et Empire colonial français, XVIIe-XXe siècle » qui se tiendra à Paris, les 14-15 novembre 2016. Organisateur : Fabien Locher. Évènement soutenu par le projet ANR GOVENPRO.

Les Communs environnementaux sont les formes d’organisation grâce auxquelles les communautés gouvernent leurs environnements et leurs ressources via des formes de propriété collective : pâturages et forêts, zones humides et landes, cours d’eau et systèmes irrigués, champs et jardins, pêcheries, estran, gisements de matériaux et de combustibles... Ces systèmes sont gérés par leurs ayant-droit, et mêlent souvent propriété pleinement commune et droits d’usage collectifs.

Ils ont suscité depuis longtemps un fort intérêt en histoire. Ce sont avant tout les biens communaux des communautés rurales européennes, et les enclosures qui les visent depuis l'époque moderne, qui ont focalisé l'attention (Thompson 1991, Neeson 1993, Vivier 1998). Ceci s'explique par l'importance d'un processus décrit comme une condition historique d'essor du capitalisme. Ces travaux ont permis des avancées décisives à notre connaissance des Communs environnementaux, dont les communaux sont une déclinaison particulière. Une tendance plus récente a aussi mis l'accent sur les rationalités productives et communautaires sous-tendant ces derniers, dans une approche comparatiste (Congost & Santos 2010, Béaur et al. 2013).

Depuis une vingtaine d'années, une communauté pluridisciplinaire s'est par ailleurs structurée, à l'échelle internationale, autour de l'étude des Communs en tant qu'institutions de gouvernement des ressources matérielles et immatérielles. Elinor Ostrom est la figure de proue de ce courant qui mêle économistes, anthropologues, politistes et historiens, dans une approche sous forte influence des cadrages des sciences politiques (Ostrom 1990). L'accent y est mis sur les systèmes de règles qui sous-tendent les Communs, leur assurant efficacité et durabilité. Appliquée aux Communs environnementaux, cette approche bat en brèche la soi-disant "tragédie des communs" censée démontrer l'incompatibilité entre propriété commune et soutenabilité écologique (Hardin 1968).

Modalités de soumission et calendrier

Le colloque se tiendra les 14 et 15 novembre 2016, à l’EHESS 190-198 avenue de France 75013 Paris.Il se déroulera en français et en anglais, selon le principe de l'intercompréhension ("chacun dans sa langue").

Les propositions de communication (en français ou en anglais) sont à soumettre par courrier électronique à l’adresse : conference.history.commons@gmail.com, avant la date limite du 1er juillet 2016.
Chaque proposition devra inclure : le nom, prénom et courriel du conférencier ; un CV d’une page max. ; un titre et un texte de proposition de 600 mots max. Les intervenants retenus verront leurs frais de déplacement et de logement pris en charge.

Les réponses aux propositions seront envoyées avant le 15 juillet 2016.

En savoir plus

Informations pratiques

Date(s) limite(s)
  • Vendredi 1 juillet 2016 - 00:00
À télécharger
À consulter
Chercheur(s):
Fabien Locher